Produits qu'il ne faut pas acheter d'occasion

De Vulgum Techus
(Redirigé depuis Don't buy second hand tech)
Aller à : Navigation, rechercher
Lien court vers cette page : https://vt.cx/Pfpao
QR code vers cette page : https://vt.cx/Pfpao.qr
Raccourci vers cette page : occase

Mots-clé

Présentation

Acheter des appareils hi-tech d'occasion semble être une bonne idée à ceux qui veulent toujours payer moins cher mais il est évident que les risques encourus sont plus importants qu'il n'y parait et la présente page vise à identifier les risques dont certains sont peu connus et pourtant dramatiques. En voici une liste :

  • Matériel obsolète pouvant être plus cher que du neuf
  • Matériel hors garantie
  • Matériel volé
  • Matériel hacké et présentant un risque de sécurité

Ces quatre points sont passés en revue dans les lignes qui suivent.

Obsolescence

La haute-technologie présente la particularité d'évoluer très rapidement dans des sens diamétralement opposés à savoir :

  • Qualité → tendance à l'amélioration sur divers points comme : fonctionnalités, recyclabilité, économies d'énergie, ergonomie, etc.
  • Prix → tendance à la baisse sur les marchés les plus concurrentiels ou sur des produits présentant de gros volumes de ventes

Dans ce contexte, il n'est pas rare de trouver des produits neufs, bien supérieurs et moins chers que certains produits d'occasion alors qu'ils présentent tous les risques décrits dans cette page. Il faut donc s'assurer que la décote financière est à la mesure du risque en vérifiant au préalable les prix du neuf à qualité équivalente. Vulgum Techus propose 4 pages qui pourront être d'une aide précieuse dans cette évaluation :

Garantie

Un produit d'occasion peut éventuellement être couvert par la garantie dans plusieurs cas :

  • Produit d'occasion encore couvert par la garantie légale ou toute extension de garantie obtenue lors de l'achat. Ceci impose d'obtenir les factures correspondantes lors de l'achat
  • Produit d'occasion vendu par un professionnel qui l'accompagne d'une garantie dont il assume les termes. Cette garantie est généralement courte et présente souvent plus de restrictions qu'une garantie légale.

Ces protections ne tiennent généralement pas si le matériel a subit des altérations qui ne sont pas forcément visible à l'achat et ce, même chez un professionnel. Les cas possibles sont :

  • Remplacement de pièces d'origine par des pièces compatibles de qualité moindre (un grand classique sur les produits de marques comme Apple par exemple)
  • Intervention hors garantie faite de manière non professionnelle
  • Matériel ayant souffert et présentant des défauts inhérents aux sinistres subis (rouille après une immersion, déformation après une exposition à la chaleur, courroies détendues, fentes ou bris après un choc, etc.)

Tout ceci amène donc l'acheteur de produits d'occasion à la plus grande vigilance avec une inspection préalable, en pleine lumière et sans pression, d'une part pour détecter d'éventuelles traces d'un douloureux passé et, d'autre part, pour essayer de capter une éventuelle nervosité du vendeur. D'une manière générale, un vendeur trop bavard lors d'une inspection poussée est généralement un mauvais signe.

Matériel volé

Ici on tombe dans la catégorie la plus problématique car elle dépasse la qualité intrinsèque du matériel et fait rentrer l'acheteur dans une zone grise ou sa responsabilité pénale est engagée. Les risques consécutifs à l'achat d'un matériel volé sont :

  • Absence de garantie
  • Certaines fonctionnalités peuvent être altérées
  • Risques pénaux lié à la détention de marchandises volées (recel de vol)

Les moyens de détection de la provenance frauduleuse d'un matériel sont :

  • Absence de facture d'achat
  • Imprécision quant aux conditions d'achat
  • Étiquettes avec numéros de série (S/N) manquantes ou inscriptions peintes du S/N altérée
  • Absence des accessoires, boites et notice d'origine
  • Prix trop bas par rapport aux prix du marché de l'occasion pour le même produit (même âge, même état, mêmes accessoires)
  • Décalage entre le vendeur et le produit (exemple adolescent proposant un Nikon D4 avec un objectif 400 mm par exemple)

La détection du matériel volé est compliqué d'autant plus qu'elle devra être faite à la volée c'est à dire pendant la transaction. Certains sites, listés ci-après, aident à gérer ce problème mais il n'est pas simple de communiquer sur ce point avec un vendeur malhonnête qui pourra devenir agressif, voire faire intervenir des complices restés à proximité.

Liens utiles
Articles externes

Matériels hackés

Avec cette catégorie on entre dans une nouvelle dimension de la fraude avec des risques dont l'étendue peut s'avérer disproportionnée par rapport à l'économie réalisée sur les produits d'occasion. Il s'agit des matériels intervenant dans le traitement de l'information ayant subi des modifications pour qu'il transmettent les données permettant d'en prendre le contrôle. Sont particulièrement ciblés les produits suivants :

  • Smartphones, Ordinateur, NAS : des circuits ajoutés permettent de relayer sur un numéro caché toutes les informations qui transitent par le dispositif
  • clés USB, cartes mémoire : malgré leur petite taille ces mémoires peuvent faire l'objet de modifications problématiques visant soit à pirater soit à détruire les matériels qui les utilisent (voir USB Killer ).
  • Claviers & souris : des circuits ajoutés permettent différentes opérations visant, soit à prendre le contrôle du matériel, soit mémoriser ce qui est saisie, soit à permettre la prise de contrôle du matériel à distance.
  • Enceintes connectées : des dispositifs à l'écoute facilement modifiable pour envoyer sur des IP intraçables l'ensemble des conversations et des bruits d'ambiances d'un lieu facilement géolocalisable grâce au Wi-Fi
  • Produits connectés : d'une façon général, s'offrir un produit connecté neuf est déjà souvent très risqué alors d'occasion c'est carrément suicidaire. Entre l'obsolescence des protections et les risques de hacks, l'IoT est aujourd'hui la bête noire des experts en sécurité informatique.
  • Webcams : vendue seule ou intégrée à un dispositif, celles-ci peuvent être hackées pour relayer en temps réel sur le net tout ce qu'elles filment et donner de précieuses informations à d'éventuels monte-en-l'air.
  • Cordons USB, hubs USB, routeurs : ces accessoires de connexion sont très facilement piratables à l'aide de micropuces chargées de transmettre sur une adresse précise tout ce qui transite par eux. voir https://vt.cx/fJ
  • Matériel comptable : caisse enregistreuse, TPE, machine à compter les billets, distributeur automatique de billet, machines à sous peuvent aussi être hackées pour donner des précieuses informations à des utilisateurs mal intentionnés qui s'en serviront contre leurs nouveaux propriétaires.

Dans tous les cas, même si le risque est encore, à ce jour, relativement limité, il n'est pas nul et le connaître c'est décider en toute lucidité de l'opportunité d'une économie sur un matériel d'occasion et des risques inhérents à ce type d'achats.

Vidéos
Shattered Trust: Complete Phone Compromise AirDrive Forensic Keylogger Module Installation
Liens externes
Articles externes

Articles Vulgum Techus

Commentaires

blog comments powered by Disqus